Notre Bassin

Outre notre compétence nationale, nous connaissons particulièrement notre secteur géographique. Nous avons choisi de vous faire partager quelques informations concernant notre territoire.

Depuis 2017, notre engagement autour de notre territoire est marqué par l'appartenance à la marque du Bassin d'Arcachon.


Notaires BA


Le Bassin d'Arcachon est une étendue d'eau salée située entre les villes d'Arcachon et la Teste de Buch au sud, Lège Cap-Ferret au nord et l'océan Atlantique à l'ouest. A la différence des grands lacs landais, il est largement ouvert sur l'océan Atlantique par l'intermédiaire des ' passes ' (un ensemble de chenaux permettant la circulation de l'eau entre le Bassin et l'océan) et constitue une véritable petite mer intérieure de 182 kms² à marée haute et 49 kms² à marée basse. Le Bassin d'Arcachon est la seule lagune à marées des côtes françaises.

Arcachon est au centre d'une Communauté d'Agglomération de 65 000 habitants au développement démographique et économique important. A moins d'une heure de la métropole bordelaise, la ville est accessible facilement par voies routières, ferroviaires et aériennes.

Arcachon : Son patrimoine historique et architectural

Ville d'hiver à Arcachon

Elle figure au palmarès des trois villes préférées des Français (Les Échos - juillet 2010). Cela grâce, notamment, à son environnement exceptionnel mais aussi à l'attractivité de ses équipements et de ses services. Son économie repose sur trois piliers : le tourisme, le port, les métiers de la mer et les industries nautiques, le commerce et l'industrie.

Arcachon est également appelée ville des 4 saisons et se décline encore aujourd'hui autour de 4 quartiers emblématiques :

  • La ville de Printemps, qui s'étend des quartiers Pereire aux Abatilles. La famille Pereire y possédait un parc de 41 hectares dont il ne subsiste plus que les écuries situées avenue du Parc Pereire. Le parc a été loti en 1957. Mais c'est en 1977 qu'il a été aménagé et planté de plusieurs milliers de pins pour stabiliser le cordon dunaire littoral. Le quartier des Abatilles tire son appellation du gascon. Il signifie « dune boisée ». Il a d'abord été un lieu-dit puis une parcelle forestière et, désormais, un quartier résidentiel. On y trouve aussi la célèbre Source Sainte Anne des Abatilles. Riche en calcium et sans nitrate, son eau était utilisée en cures thermales, de 1925 à 1970. Aujourd'hui, seule source d'eau minérale de la Gironde, elle est toujours exploitée et exportée.

  • La ville d'Eté, qui se résumait jusqu'au début du XIXeme siècle à quelques cabanes de pêcheurs et de résiniers en bordure de "la Petite Mer de Buch". En 1823, un marin breton du nom de François Legallais ouvre le premier établissement de bains de mer, visant une clientèle aisée. Thalassothérapie, climatothérapie, le destin d'Arcachon s'oriente déjà vers celui d'une ville de bien-être et de santé. La vogue des bains de mer attire altesses et célébrités, grandes familles, artistes et hommes d'affaires. Le front de mer voit se bâtir chalets et villas préfigurant la Ville d'été. C'est le début de l'essor d'Arcachon. Le 2 mai 1857, Napoléon III signe le décret impérial qui reconnaît Arcachon en tant que commune à part entière.

  • La ville d'Automne, qui comprend les quartiers Saint Ferdinand et de l'Aiguillon. Le port de pêche et la marina y sont implantés. Jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale, Arcachon était le second port de pêche français de chalutiers. Ce quartier connut une grande activité économique grâce aux pêcheries et aux chantiers navals qui ont prospéré jusqu'au début des années 50. Aujourd'hui, au côté de la pêche, se développe l'activité du port de plaisance. Arcachon est classée « station voile » depuis 1986.

  • La ville d'Hiver, qui trouve son essence dès 1852 avec la création de la Compagnie des Chemins de Fer du Midi par Émile et Isaac Pereire. Ils reprennent l'exploitation de la ligne de chemin de fer Bordeaux - La Teste qu'ils prolongent jusqu'à Arcachon, en 1857. Pour la rentabiliser, ils achètent 60 hectares de terrains forestiers, créant ainsi la Ville d'Hiver. Véritable "sanatorium à ciel ouvert", les malades fortunés viennent profiter de l'air balsamique et iodé» provenant de l'océan et des effluves de pins. Au printemps 1862, rues et allées sont tracées, casino et villas sont construits. Les deux séjours de Napoléon III, en 1859 et 1863 placent Arcachon au rang des plus grandes stations climatiques. Dès la fin du XIXème siècle, de riches familles et des négociants bordelais construisent de somptueuses villas en Ville d'Hiver. Aujourd'hui, cette dernière est inscrite à l'inventaire des sites pittoresques.

    Ici, l'originalité architecturale est de mise. Les villas néo-gothiques cohabitent avec les chalets suisses, les cottages anglais ou les demeures d'inspiration coloniale. On les appelle, selon leur style, les pionnières, les fofolles ou les modestes. Malgré cette surenchère stylistique, les 215 villas disséminées dans les pins forment un patrimoine architectural harmonieux, unique en France, laissant la part belle aux dentelles de bois, aux bow-windows, la polychromie des façades...

  • La Communauté de communes du Sud Bassin d'Arcachon

    Les passes du Bassin d'Arcachon

    La COBAS désigne la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Arcachon Sud. Née en 1974, elle regroupe Arcachon, La Teste de Buch (Cazaux et le Pyla sur Mer), Gujan Mestras (La Hume), et Le Teich. Son territoire s'étend sur 32 883 hectares.

    La Teste-de-Buch

    Cette commune est par sa superficie l'une des plus grandes communes de France, 26 000 hectares partagés entre la forêt usagère, le Lac de Cazaux, la Dune du Pilat, le Bassin d'Arcachon et la ville. Son territoire provient directement des anciens captalats du Pays de Buch du Moyen-Age, la ville d'Arcachon a d'ailleurs été construite sur la commune avant de devenir une entité indépendante. Aujourd'hui, la commune est composée de trois quartiers : le bourg traditionnel de La Teste Centre, la station balnéaire de Pyla sur Mer et le village nautique de Cazaux.

    Cazaux

    Au Sud de la commune se cache le deuxième plus grand lac d'eau douce de France. Un endroit paisible entouré par la forêt, pas de béton, les bords du lac n'acceptent que le bois. Le site fait partie du réseau Natura 2000 qui cherche à intégrer la nature dans un développement économique responsable. Vous y trouverez deux plages surveillées et d'autres sauvages, quelques très bons restaurants avec vue, des activités nautiques et le bonheur d'un endroit préservé pour des vacances au calme en accord avec la nature.

    Pyla sur Mer

    C'est en 1915 que la station balnéaire voit le jour grâce à l'ambition d'un homme, Daniel Meller. Il décide d'échanger des hectares de terrains situés près du lac de Cazaux contre des hectares de forêt domaniale entre le Moulleau et la Dune du Pilat, opération jugée à l'époque très défavorable. Cependant l'essor de l'automobile, le développement touristique et l'aide d'un constructeur nommé Louis Gaume feront du projet de M.Meller un succès. Pyla sur Mer est aujourd'hui le quartier incontournable de La Teste de Buch avec ses plages océanes, ses activités sportives et festives sans oublier la célèbre Dune du Pilat.


    Gujan Mestras

    Cette ville est également connue sous le nom de "ville des 7 ports" et "capitale de l'ostréiculture". Les ports de la Hume, Gujan, Larros, Le Canal, La Barbotière, La Mole se succèdent le long du sentier du littoral. Son histoire remonte à 1274 (premières traces de la paroisse sous le patronage de Saint-Exupéry de Gujan). Plus tard, en 1572, les Jésuites la prennent en charge et décident de la placer sous la protection de Saint-Maurice.

    Durant l'Ancien Régime, Gujan-Mestras est soumise à l'autorité du Captal de Buch qui règne sur la région. Elle est alors dans l'ombre de la paroisse voisine de La Teste-de-Buch, dont elle exploite les forêts. Les habitants de l'époque vivent essentiellement de la pêche, mais aussi de la culture du millet et de la vigne. Ils vivent également dans la lande des moutons et des abeilles.

    Ce n'est qu'après la Révolution Française que la commune s'émancipe et commence à se développer. A partir de 1823, les distilleries de résine prolifèrent. La création du canal de Cazaux/La Hume en 1834 et l'arrivée du chemin de fer en 1841 favorisent l'essor de Gujan-Mestras. La spécialité locale devient alors l'ostréiculture qui apparaît en 1857.

    Désormais, Gujan-Mestras est une ville dynamique qui a toujours su tirer parti de ses ressources naturelles.

    Le Teich

    La commune s'étend sur un vaste territoire de 8 707 hectares dont 80 % est couvert de forêt. C'est sur le territoire actuel de la commune du Teich et de Biganos, sur les bords de l'Eyre, que s'installèrent les premiers habitants du Bassin d'Arcachon, les Bituriges Vivisques, quelques siècles avant notre Ère. Puis dès le premier siècle, avec l'arrivée des Romains, une cité gallo-romaine (appelée Bolos) et un port furent fondés, comme en témoignent les vestiges archéologiques sur le site de Lamothe.

    En 2007, sa population était estimée à 6 485 habitants. Depuis 1970, la commune fait partie du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne dont la charte a été renouvelée le 17 Juillet 2000 puisqu'elle est située sur le Delta de la Leyre. Comme tous les deltas du monde, c'est une zone humide protégée qui joue un rôle essentiel pour la faune et la flore. Cette zone est composée de territoires multiples : marais boisés, prairies humides, roselières, domaines endigués, pré salés, bancs de sable au gré des marais.

    Située sur l'une des plus importantes voies de migration, le bassin d'Arcachon est une escale indispensable pour des millions d'oiseaux migrateurs. Sur la rive la plus sauvage du bassin, entre le delta de la Leyre et la lisière de l'immense forêt de Gascogne, la réserve ornithologique du Teich joue un rôle majeur tant pour l'accueil et la protection de ces migrateurs que pour la perpétuation naturelle des espèces sédentaires.

    Un terroir sous l'influence de l'océan

    Sous l'influence déterminante de l'océan, avec plus de 2000 heures de soleil par an, un régime équilibré de vents et de précipitations ainsi que des amplitudes thermiques faibles d'une saison à l'autre, le Bassin jouit d'un microclimat particulier.

    C'est la raison pour laquelle les fondateurs de la ville ont choisi ce site avec pour objectif d'en faire une cité tournée vers la santé et le bien-être. C'est ainsi qu'est née, Arcachon, la thalassothérapie. Arcachon a également la particularité de posséder, au coeur de son territoire, la source d'eau minérale des Abatilles, captée à une profondeur de 472 mètres et dont les bienfaits sont médicalement reconnus.

    Afin de rendre la ville attractive, ses promoteurs avaient, dès la fin du XIXème siècle, compris tout l'intérêt d'offrir une grande variété de disciplines sportives. C'est ainsi qu'aujourd'hui tous les sports sont représentés et impulsés par des associations particulièrement dynamiques. Chacun d'entre eux peut se pratiquer sur des sites naturels exceptionnels : un véritable atout pour Arcachon.







    Banc vue sur mer sur le bassin d'Arcachon

     

    Situation Géographique

    Notre ville se situe au cœur du Bassin d'Arcachon. Comme la nature fait bien les choses, elle a rassemblé, sur le périmètre restreint du Bassin d'Arcachon, un patrimoine naturel unique.

    L'Ile aux Oiseaux et les Cabanes Tchanquées

    Face à Arcachon, l'Île aux Oiseaux se devine à l'horizon. Entourée de parcs à huîtres, sa surface varie, au gré des marées, de 300 à 1 000 hectares. Elle est une terre d'accueil pour les sternes, courlis et autres chevaliers gambettes... L'homme s'y aventure peu. Devant elle, se dressent fièrement, telles des vigies, les célèbres Cabanes Tchanquées. Elles tirent leur nom du mot gascon « tchanques » qui désignait les échasses utilisées par les bergers landais pour se déplacer sur les terres marécageuses.

    La Dune du Pilat

    Située entre forêt de pins maritimes et océan Atlantique, la plus haute dune d'Europe culmine à 105 mètres de haut, s'étire sur 2,7 km de long et 500 mètres de large. Elle offre un panorama exceptionnel sur l'entrée du Bassin d'Arcachon, l'océan et la forêt landaise.

    Le Banc d'Arguin

    Il marque l'entrée du Bassin d'Arcachon, face à la Dune du Pilat et à la Pointe du Cap Ferret. C'est le plus vaste banc de sable du littoral girondin et le rendez-vous privilégié des plaisanciers et des ostréiculteurs qui y ont installé des parcs à huîtres. Nombre d'oiseaux migrateurs y trouvent refuge. Il abrite, au printemps, la plus importante colonie de sternes Caugeks d'Europe.

    Ile-aux-oiseaux, au coeur du bassin d'Arcachon

    Le Cap Ferret

    Ce bras de terre de 25 kilomètres semble dichotomique. D'un côté, il y a les plages battues par l'océan et le vent, de l'autre, l'ambiance feutrée du Bassin, avec ses villages d'ostréiculteurs, la conche du Mimbeau, les parcs à huîtres et les plages familiales. Entre les deux, on retrouve les pins maritimes d'où émerge le phare. Du haut de ses 53 mètres, il offre un panorama unique sur le Bassin, la dune, l'océan.

    Les ports ostréicoles de Gujan-Mestras

    Considérée comme la capitale de l'ostréiculture, Gujan-Mestras compte sept ports de caractère : La Hume, Meyran, Gujan, le Canal, la Barbotière, la Mole et celui de Larros qui accueille quelques uns des grands chantiers navals locaux ainsi que la Maison de 'Huître.


    Vidéo développée par le site officiel du Bassin d'Arcachon

    Le Parc ornithologique du Teich

    Espace protégé, classé d'importance internationale pour certaines espèces, il s'étend sur 120 hectares. Chaque année, 260 espèces d'oiseaux, soit 50% de la biodiversité européenne, choisissent de s'y arrêter, entre deux migrations, pour s'y reproduire ou trouver de quoi se nourrir.

    pinasse traditionnelle du bassin d'Arcachon
    Le delta de la Leyre

    Véritable lien entre la forêt de Gascogne et la mer, la Leyre se jette dans le Bassin par un delta très ramifié. Le lieu est constellé de libellules et d'oiseaux. Les arbres y forment une voûte végétale. Ce patrimoine naturel compte parmi les plus riches du Sud-Ouest de la France.

    Le domaine de Certes

    Propriété du Conservatoire du littoral et des espaces lacustres, il s'étend sur près de 400 hectares. Ce lieu unique, où se mêlent la terre et l'eau, offre au regard une vaste mosaïque de digues, de canaux, de prairies humides, de roselières, de réservoirs à poissons... C'est aussi un espace privilégié pour les oiseaux migrateurs et les échassiers.

    un petit coin de paradis sur le bassin d'Arcachon

    Les contenus ont été enrichis des informations dispensées par les sites des Municipalités citées.

     

    Notaires B'A
    Notre valeur d’engagement


    La profession notariale confère une connaissance du territoire et de sa population.

    Chacun des associés de l’Office Notarial porte personnellement un amour du terroir, pour y être né ou pour y être arrivé depuis de nombreuses années.
    Nous sommes conscients de la fragilité des équilibres, sociaux, professionnels, environnementaux et écologiques qui font le moteur d’une attractivité sans cesse croissante de notre bassin d’Arcachon.

    Il apparaît évident que sans un fil conducteur, chacun s’approprie le secteur comme étant sien, tant les anciens qui se retrouvent bousculés par le flot des nouveaux arrivants que la nouvelle population dont le rêve devient réalité, mais demeure imprégné de ses usages antérieurs qu’il souhaite importer. Cette confrontation liée à une appropriation de ce magnifique endroit nous semble entraîner une anarchie dans le maintien des équilibres et l’émergence de nouvelles donnes.

    Que dire à un ancien qui a vécu une vie entière de petite pêche et de liberté dans ce bel environnement, mais que dire également à ce nouvel arrivant qui ne connaissant pas les usages du secteur bouscule l’ordre établi pour y faire sa place.

    Le bassin est pour nous un cadre de vie merveilleux, pour ceux qui y travaillent, ceux qui y sont nés et ceux qui viennent d’y arriver. Il est criant que seule une éthique commune peut permettre un développement harmonieux du territoire. Nous sommes persuadés que les régimes d’interdictions sont moins efficaces sur le long terme que la pédagogie. A l’échelle de l’écologie, les petits gestes dont chacun prend conscience petit à petit froissant ainsi leurs habitudes, sont devenus habitudes chez leur enfants et l’avenir si la modification n’est pas immédiate est déjà inscrite dans les gênes de ces derniers, nous sommes donc persuadés que l’action pédagogique dont nous nous proposons d’être les humbles transmetteurs est la seule réelle action efficace sur le long terme. La convergence vers une éthique commune ne peut être que bénéfique à tous les secteurs, économiques, écologie, gens de mer que l’on en fasse du commerce pour y vivre ou que l’on en jouisse simplement.

    Pour nous le bassin nous a été prêté, même aux natifs, à nous de le restituer embelli et harmonieux lorsque nous ne serons plus.

    Tel est le sens de notre engagement,

    Communiquer à notre clientèle cet état d’esprit tant sur le site internet dont nous disposons et qui pourra être une porte d’entrée pour les autres porteurs de la marque, porteurs également des mêmes valeurs, mais aussi par la remise d’une documentation écrite et voie d’affichage du référencement de la Marque BA. Promouvoir et soutenir les initiatives de la marque auprès de nos contacts.

    Essayer de créer du lien entre anciens et nouveaux, replacer l’humain au centre de nos engagements.

    Continuer à développer localement le soutien, le conseil, l’accompagnement et la logistique pour le développement tant de nouvelles activités, que pour les entreprises locales déjà implantées.

    Rechercher et mettre en place un réseau de reprise d’activités par la mise en relation, mais aussi le partage de nos locaux avec d’autres professionnels du droit pour permettre de répondre, à l’échelle locale, le plus largement mais aussi le plus précisément aux problèmes posés.

    Favoriser les entreprises locales comme partenaires privilégiés lorsque cela est possible.

    En résumé, profiter dans le cadre de notre activité, pour laquelle le rapport humain est prépondérant, de communiquer le message que le Bassin d’Arcachon est une pépite dont chacun doit se sentir responsable de la conservation, et du développement.